toggle
plus minus gleich

Connaissez-vous ?

N° 001
Image Detail Image Download
Le 108e archevêque de Rouen, Monseigneur Lebrun (un ancien de Bellefonds) PDF Imprimer Envoyer
Lundi, 12 Octobre 2015 19:39

lebrun_dominiqueMonseigneur Lebrun (Ancien élève de Bellefonds) a été nommé archevêque de Rouen, succédant à Monseigneur Descubes

Il accueille les visiteurs à la porte de sa nouvelle résidence. « On vous salue comment ? Excellence ? Monseigneur ? Père ? Monsieur ? »  Réponse : « Comme vous voulez, je prends tout ! » Clergyman, col romain, croix pectorale, pieds nus dans des sandales de cuir, Dominique Lebrun, le nouvel archevêque de Rouen, a le verbe facile et la poignée de main vigoureuse. « Je suis spontané, plutôt extraverti et primaire de tempérament. Je réagis souvent trop rapidement. »

 

 

Des souvenirs en pagaille

Il est né à Rouen le 10 janvier 1957, dernier d’une fratrie de huit enfants. Papa, Auguste Lebrun enseigne le Droit, puis devient magistrat. Il épouse une de ses étudiantes, née à Bois-Guillaume, dont la famille est originaire de Pont-Audemer.

Depuis ma nomination, les souvenirs d’enfance remontent à la surface. Ce sont des souvenirs de quartier, de la place Beauvoisine, avec les premiers tours de roue à bicyclette, l’arrivée du téléphone et de la télévision à la maison, les feux d’artifice, la fête foraine sur les boulevards, les fêtes Jeanne d’Arc, les premières visites touristiques à Jumièges ou les séjours chez mon parrain à Pourville. Mon enfance me laisse des souvenirs heureux. J’arrive donc dans un climat intérieur de bonheur. À Rouen j’ai appris à lire, à écrire et à compter - à l’école Bellefonds où je suis resté jusqu’au CM1 (8ème) dans la classe de Mademoiselle Massard - . Permettez-moi d’espérer continuer cet apprentissage. Après tout, Rouen et sa région n’ont-elles pas une haute réputation culturelle ?

En 1965, la famille Lebrun quitte Rouen. Auguste est nommé à la Cour d’Appel de Paris. Il installe les siens à Villemomble. « Dans cette commune, vous  apprendrez mieux ce qu’est la pauvreté » ! leur lance-t-il. Cette précarité, il la côtoiera dans le département de Seine-Saint-Denis, où il est ordonné prêtre en 1984 et où il officiera de 2001 à 2006. En 2006, il est nommé évêque de Saint-Étienne. En 2010, il est le premier évêque français à participer à la Marche pour la Vie. Il fait plusieurs déplacements en Irak, pays de vieille chrétienté, à la rencontre de réfugiés notamment syriens.

Je n’aime pas qu’on en dise du mal. Par exemple, je n’adhère pas aux idées et aux positions du Front national, incompatibles avec l’Évangile. Ce qui se passe actuellement dans cette région du monde est incompréhensible. Ce déchaînement du mal est mystérieux. Ca me répugne. Les vrais musulmans ne sont pas responsables de ce qui se déroule là-bas. Concernant l’accueil des migrants, des réfugiés, les catholiques du diocèse de Rouen ont très bien répondu. Mgr Descubes a reçu beaucoup de réponses généreuses des paroisses surtout pour le logement. Nous allons transmettre à la préfecture.

Un ancien footeux

Nommé Archevêque de Rouen, Primat de Normandie, le 10 juillet dernier par le Pape François, il a été installé dans sa cathédrale le dimanche 11 octobre 2015 à 15h30, en présence d’une vingtaine d’évêques, de représentants orthodoxe et protestants et de sa mère âgée de 95 ans, devenue religieuse en 1985 à la mort de son mari.
« Êtes-vous toujours sportif ? », lui demande-t-on. « J’ai été footeux, licencié de pupille à cadet, puis je suis devenu arbitre officiel de football. J’ai beaucoup aimé cette tâche dans ce sport à la fois individuel et collectif. Je ne pense pas que l’on me verra courir sur les quais de Rouen comme l’a fait courageusement Jean-Charles Descubes. Je trouve cela lassant ! »

Sur le terrain

Mgr Lebrun a découvert avec stupéfaction et admiration les vastes bâtiments historiques de l’archevêché :

Je trouve remarquable la façon dont une partie de ce lieu patrimonial a été investi par l’Historial Jeanne d’Arc. Ma prochaine découverte ce sera le terrain, mon nouveau diocèse, les femmes et les hommes engagés dans la vie de l’Église. J’ai hâte aussi de connaître le monde maritime que je ne connais pas.

Si le Vatican ne l’appelle pas un jour pour une autre mission, le nouvel archevêque est à Rouen pour 17 ans. Retraite à 75 ans oblige !

Propos extraits de Normandie 76 actu
et complétés par la rédaction du Lien de Bellefonds

Monseigneur Dominique Lebrun a écrit au Lien en 2008 :

« Chers amis,  Dans les moments importants de la vie, on revient facilement sur son passé. Depuis maintenant seize mois, je suis devenu l'évêque de Saint-Etienne. L'ancien élève des frères pense à ce qu'il a reçu d'eux ... d'autant plus qu'ayant la responsabilité de l'enseignement catholique, je croise et visite de belles institutions lassaliennes dans mon diocèse.
A vrai dire, je pensais déjà souvent à Bellefonds à Saint-Denis ayant de fréquents contacts avec "JBS" et avec la communauté des frères. Jack Daspic, rencontré lors d'une visite pastorale, m'a encouragé à vous écrire et je l'en remercie.
Quelques noms me reviennent en mémoire; j'en cite trois : Frère André, Mlle Massard et Dominique Picon un camarade de classe que j'ai quitté fin 1964, en 8° ! Lit-il l’Echo ? Je vous assure de toute mon amitié reconnaissante et de mon union dans la prière. »

 L'arbitre est un Evèque 101.08 KB

Mise à jour le Samedi, 21 Novembre 2015 14:25